top of page
  • juliettesastre3

Apologie de la lenteur

Dernière mise à jour : 20 avr. 2023


Educateur canin Bagnères-de-Bigorre

Le rythme que nous impose la société dans laquelle nous vivons ne laisse que peu de place à l'apaisement, l'observation et la prise de recul. Nous sommes pris dans le tourbillon de nos vies, happés par les injonctions venues de toutes parts.


Les relations que nous entretenons avec nos chiens ne sont pas épargnées par ce constat. Dans un monde d'humains, les comportements inhérents à l'espèce canine sont souvent perçus comme inappropriés, dérangeants, voire dangereux. Alors, nous voulons les gommer, et vite.

A peine ce chiot sorti du cocon rassurant de sa fratrie et de sa maman, qu'on lui demande d'être propre à l'intérieur de la maison, de supporter nos absences, d'être sociable avec tous les chiens qu'il croise, de tolérer les cris et intrusions des enfants sans broncher... A peine ce chien remis de ses émotions suite à une altercation avec un congénère, qu'on le replonge dans le bain en l'emmenant au marché au milieu d'une foule et de chiens en laisse, au détriment de ses émotions et de son vécu...


En tant qu'êtres sentients, dotés d'une conscience et d'un panel émotionnel très élaboré, nos chiens ont besoin de TEMPS. Le temps d'intégrer les émotions qu'ils vivent, de les transformer et d'en faire des expériences. Le temps d'apprendre, d'observer et de s'adapter à un monde régi par des codes humains, qu'ils doivent intégrer sous peine de voir leurs (maigres) libertés de plus en plus restreintes.


La liberté de nos chiens, qui fait couler tant d'encre et délie tant de langues. Car oui, la liberté s'apprend, et elle demande du TEMPS. Nous sommes responsables de nos chiens, moralement, juridiquement. Leur sécurité dépend en grande partie de nous, tout comme celle des autres dès lors qu'ils partagent le même espace. Prenons le temps de connaître nos chiens, d'observer leurs préférences, leurs réticences, leurs émotions. Soyons leurs guides dans cette aventure, montrons-leur le chemin pour accéder à une liberté maximale dans le respect de la société dans laquelle nous vivons. Soyons leur pilier, leur sécurité, la main bienveillante qui leur montre quels comportements adopter pour jouir de cette liberté dont chaque être a besoin pour s'épanouir et pour devenir autonome dans ses prises de décision.


Voir un chien adopter des comportements sécures dans son environnement tout en respectant ses émotions demande du temps, de l'investissement et de la volonté. Les codes des humains lui sont étrangers, et il doit donc composer avec sa nature de chien, qui englobe tous les comportements inhérents à l'espèce, ses expériences et émotions vécues, qui auront un impact plus ou moins signifiant sur ses perceptions futures, et nos exigences humaines et sociétales. Nous avons tout intérêt à adopter une approche lente, basée sur l'observation et l'adaptation, et non sur l'attente d'un résultat irréaliste. Le résultat final n'en sera que plus solide et plus durable, et la relation avec nos chiens que plus satisfaisante et sécurisante, pour eux comme pour nous.


Mais pour pouvoir observer, s'adapter et se questionner, nous avons besoin de ralentir. Nos chiens communiquent en permanence, avec nous, avec leurs congénères, avec leur environnement. Les messages qu'ils nous envoient sont très clairs, si on prend le temps de les écouter.

Nous savons, en tant qu'humains, les dégâts que le stress chronique peut engendrer, sur le corps et sur l'esprit. Il en va de même pour nos chiens, qui sont soumis, parfois sans même que nous le voyions, à une pression plus ou moins forte selon leur situation, mais qui tend à se faire plus pesante avec l'accélération de nos modes de vie.


Offrons à nos chiens la possibilité de "partir en vacances", proposons-leur des îlots de calme au milieu de la tempête, mettons-les régulièrement au vert, loin de tout facteur stressant. De longues balades silencieuses dans des endroits déserts, un couchage confortable, des séances de mastication... Offrons-leur du plaisir, du calme, et le temps nécessaire pour le savourer. L'adaptation et l'éducation n'en seront que facilités; un esprit apaisé intégrant mieux les apprentissages qu'un esprit tourmenté.


Juliette Sastre

Yes We Dog ! - Education & Comportement canin



579 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

١ تعليق واحد


marie-pierre.m
٢١ مارس ٢٠٢٣

Super article, merci

إعجاب
bottom of page